31 C
Abidjan
samedi, février 24, 2024
spot_img
AccueilActualitésLa Côte d'Ivoire a fixé le prix de la noix de cajou...

La Côte d’Ivoire a fixé le prix de la noix de cajou à 315 francs CFA par kilogramme (source officielle).

Le Ministre Adjoumani Kobenan Kouassi annonce une bonne nouvelle pour la campagne 2023 de noix de cajou en Côte d’Ivoire. Avec un prix bord champ plancher obligatoire de 315 F CFA/kg pour la noix de cajou bien séchée et bien triée, sans aucune matière étrangère, les producteurs peuvent s’attendre à des bénéfices considérables. Le ministre a pris cette occasion pour célébrer les réalisations de la campagne 2022, malgré les difficultés liées à la pandémie et à la crise russo-ukrainienne. Les 1 028 172 tonnes de noix de cajou enregistrées ont permis une hausse de 7% des revenus des producteurs, passant de 339 milliards à 363 milliards F CFA de 2021 à 2022.

En plus de la hausse de la production, les prix bord champ stables et rémunérateurs ont permis d’augmenter les exportations, avec 719 900 tonnes de noix brutes de cajou exportées en 2022 vers le Vietnam et l’Inde. La Côte d’Ivoire s’est également hissée au 3ème rang mondial des pays transformateurs et fournisseurs d’amandes de cajou grâce à la transformation locale de 224 036 tonnes par 27 unités.

Pour la campagne 2023, les perspectives sont optimistes, avec une production prévue de 1 050 000 tonnes de noix brutes de cajou et un niveau d’approvisionnement de 300 000 tonnes attendu pour les transformateurs. Le Président de la République, Alassane Ouattara, a également annoncé un soutien de 34,52 milliards F CFA à la filière coton pour soulager les producteurs touchés par les attaques des cotonniers par les jassides lors de la campagne 2022.

En somme, la campagne 2023 promet d’être fructueuse pour les producteurs de noix de cajou en Côte d’Ivoire, avec un prix bord champ plancher obligatoire élevé, des exportations en augmentation et une production en croissance.

Le gouvernement a également approuvé un prix bord champ plancher obligatoire de 315 FCFA/kg pour la noix de cajou bien séchée et bien triée sans aucune matière étrangère, une décision qui témoigne de l’engagement du gouvernement à soutenir la filière anacarde. Cette décision permettra de garantir une rémunération juste aux producteurs tout en stimulant la qualité de leurs produits.

Le ministre Adjoumani Kobenan a également annoncé que la campagne 2023 est largement prometteuse en raison des conditions climatiques favorables et de la bonne floraison du verger. Cela pourrait conduire à une augmentation de la production, qui pourrait atteindre 1 050 000 tonnes de noix brutes de cajou en 2023.

En conclusion, la filière anacarde connaît une croissance continue grâce aux efforts soutenus du gouvernement et des producteurs. Les performances remarquables enregistrées lors de la dernière campagne, ainsi que les perspectives positives pour la campagne 2023, montrent clairement que la filière anacarde est en bonne voie pour devenir un acteur clé de l’économie ivoirienne. Alors, ne manquez pas cette occasion d’investir dans une filière en croissance et soutenue par le gouvernement!

Articles similaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Rester connecté

22,017FansJ'aime
3,912SuiveursSuivre
21,500AbonnésS'abonner
- Publicite -spot_img

Derniers articles